Wellington

Pour une fois , nous ne passerons pas la nuit dans un camping mais chez Sandra et René qui accueillent des camping car de passage. Nous passerons de très bons moments avec eux, comme d’habitude, les enfants se sentiront comme à la maison….

A Wellington, nous irons faire un tour par le zoo et le musée…

Un panda roux

Un kangourou

 

 

 

 

Un diable de Tasmanie  » TAZ »

Un chimpanzé

Un oiseau de Nouvelle-Zélande qui a un bec acéré comme un couteau.

et bien sûr le célèbre kiwi  qui est très difficile à voir car c’est un animal nocturne et craintif, Jules en bravant les interdits comme le flash réussira à en prendre un en photo.

 

 

 

 

 

On assistera aussi à un check -up santé d’un  rapace, Jeanne est très intéressée et nous dit qu’elle veut faire ça.

Il y avait aussi des animaux très étranges….dont on ignore encore le nom et l’origine….

 

Au musée National TE PAPA, , nous verrons la situation géologique de la Nouvelle-Zélande tant sujette au volcanisme qu’au tremblement de terre et bien sûr aux tsunamis.

Nous verrons également un poulpe géant, le plus gros pêché à ce jour qui a été étudié sous toutes les coutures.

Une partie du musée est consacrée à son histoire. La nouvelle Zélande fait partie du triangle polynésien avec l’île de Pâques, Hawaï et bien sûr la Polynésie française.

Le traité de Waitangi fut signé le 6 février 1840, cela faisait de la Nouvelle -Zélande , une colonie officielle de la Couronne du Royaume-Uni.

Extrait de Wikipédia:

Le traité est court : il ne regroupe que trois articles.
L’article premier reconnaît la souveraineté de la Couronne du Royaume-Uni sur la Nouvelle-Zélande ;
l’article deux garantit aux chefs signataires et à leurs tribus le maintien de leurs prérogatives et possessions immobilières, notamment leurs terres. Il accorde à la Couronne un droit de préemption sur les éventuelles terres que les Māori souhaiteraient vendre ;
l’article trois garantit l’égalité des droits entre Māori et sujets britanniques.

A l’époque , ce texte est assez progressiste en la matière, il sert encore de base à la constitution du pays.

L’indépendance de la Nouvelle-Zélande:

En 1907, la Nouvelle-Zélande devient un dominion de l’Empire britannique, c’est-à-dire qu’elle est un État autonome au sein de l’Empire. Cependant, il fallut attendre le statut de Westminster, adopté le 11 septembre 1931, pour que la Nouvelle-Zélande devienne indépendante, ainsi que tous les autres dominions et le Canada. La ratification de ce statut, en 1947, proclame l’indépendance officielle de la Nouvelle-Zélande, même si le Royaume-Uni n’intervient plus depuis 1931 dans ses affaires internes.

Aujourd’hui les rapports entre les deux pays sont très cordiaux.

En y passant quelques semaines, on ressent cet esprit britannique, au niveau architecture et heureusement, on y mange mieux….

Une collection d’hameçons maori… clin d’œil à Moana

voici le nécessaire aux célèbres tatouages maoris, il y a énormément de personnes tatouées dans ce pays qui prennent parfois une bonne partie du corps.

Une journée bien remplie qui se termine par une balade aux alentours.

Une réponse sur “Wellington”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *