Direction La Paz

Après avoir passé une nuit à Copacabana, fait le travail scolaire du jour, nous partons nous promener et chercher un endroit où manger dans la petite ville qui est très agréable.

                                                                                          

Le responsable de l’hôtel nous a réservé notre bus pour 13H30 et nous demande d’être bien à l’heure afin d’avoir les bonnes places dans le bus et d’avoir le temps de bien ranger nos bagages.

Pas de problèmes, nous revenons pile à 13h, très fiers de nous…Le couple de l’hôtel nous attend avec nos valises, l’air un pu gêné…ils nous disent que nous avons loupé notre bus, nous ne comprenons pas pourquoi…ils nous montrent l’horloge qui indique 14h…..il y a une heure de décalage avec le Pérou, comme nous n’avons pas de montre, nous comptons sur les mises à jour de nos téléphones….qui ne se sont pas faites….

Nous sommes gênés car ils ont porté l’ensemble de nos bagages à deux jusqu’au bus pour nous faire gagner du temps…

Alors la solution qui s’offre à nous est d’embarquer dans le bus avec les locaux, leurs gros baluchons, leurs énormes seaux de truites….

Nous devons effectuer une traversée en bateau car contourner cette partie du lac prendrait trop de temps, nous descendons du bus pour prendre uen petite navette alors que le bus monte sur une sorte de Bac assez précaire….nous voyons tanguer notre bus sur l’eau avec toutes nos affaires alors que nous avons presque le mal de mer installés sur notre petit bateau…

       

Notre bus qui tangue au milieu de l’eau

 

 

Le bus s’arrête régulièrement, Camille surveille donc à chaque arrêt, nos bagages restent bien à leur place….

Il y a une zone de travaux avec une déviation….plutôt pittoresque….comme si nous sortions de l’autoroute pour prendre à travers champs…., nous décollons des sièges tellement la route est accidentée,nous traversons des villes qui nous font penser à des villes en temps de guerre….

Nous n’arrivons pas au meilleur moment à La Paz, période de pointe, la circulation est un énorme capharnaum…les règles de conduite sont très surprenantes…les trottoirs sont encombrés de marchands de fruits, légumes, restauration rapide…les odeurs sont plutôt alléchantes…

Au bout de 5h, le bus s’arrête, c’est le terminus…forcément ce n’est pas celui prévu au départ…il fait nuit, cela sent mauvais ( urine, poubelle)…nous montons dans un taxi en s’assurant que ce soit  un vrai….vu la circulation, nous serions peut être allés plus vite à pied.

Nous arrivons à notre logement, une spacieuse chambre nous attend avec des Boliviens très sympas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *