Eho!Eho! on rentre du boulot….visite de la mine

Après avoir fait plusieurs agences à la recherche d’un guide français afin de visiter les mines…nous finissons par trouver notre bonheur chez Silver Tour. Rendez-vous à 14 heures…
Nous partons avec Marlène en minibus pour nous équiper: pantalon, chemise, bottes, casque et lampe frontale….Jeanne a des bottes 10 pointures au-dessus….elle trouve le casque un peu lourd.
             
Nous allons ensuite au marché des mineurs pour acheter des cadeaux pour offrir aux mineurs que nous croiserons dans la mine. La feuille de coca est indispensable car il y a peu d’oxygène, ils travaillent dur, mangent et boivent peu.
On leur achète à boire, des feuilles de coca, de la dynamite et des biscuits.
Dans la mine, ils fument des cigarettes à base d’eucalyptus et de cannelle.
Marlène connaît très bien la mine, son mari est décédé dans celle-ci.
Nous visitons une mine où l’on rentre debout car j’ai quelques appréhensions…nous nous enfonçons dans les profondeurs de la terre…plus nous avançons plus il fait chaud….l’obscurité est totale.
   
  
Les enfants sont très attentifs aux explications et recommandations de Marlène.
Nous rendons visite au Tio, le diable, le dieu de la mine. Chaque vendredi, les mineurs se réunissent autour pour leur faire des offrandes afin d’avoir une bonne récolte.
Sous la période coloniale, les espagnols forçaient les indiens à rester dans le mine en les menaçant d’être garder par celui-ci en cas de désobéissance.
A un moment, les mineurs avaient l’obligation de rester 6 mois à l’intérieur….sous peine de représailles…
Du début de l’exploitation des mines à nos jours, c’est 8 millions de morts…encore aujourd’hui, il y a un accident par jour ( sans gravité).
A ce jour, il y a encore quelques 15 000 à 20 000 mineurs qui travaillent, ils commencent dès l’âge de 12-13 ans, c’est un métier de père en fils…ils vont à l’école de de 18h à 22 h après leur journée de travail.
Les wagonnets pèsent 1 tonne et avancent très vite.
   
L’espérance de vie est très faible, il y a beaucoup de cancers.
Le traitement des minerais s’est amélioré avec une meilleure gestion des déchets chimiques.
Bref, ces quelques heures passées dans cette mine, nous ont ouvert les yeux sur ce milieu très difficile…aucun des enfants n’est tenté par ce métier…mais ils sont ravis d’avoir pu récupérer quelques roches…les avoir cassés…afin de découvrir des minerais d’argent et de zinc.
      
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *