Lac Titicaca: Uros

Pour une fois ,nous nous laisserons un peu bercer, nous avons réservé le bateau sur le lac Titicaca via une agence donc la navette vient nous chercher en bas de notre hôtel en direction de l’embarcadère où nous montons dans un petit bateau confortable.


Nous nous arrêtons sur une île où l’on nous explique comment sont formées ces îles flottantes de paille.
Au début, les gens vivaient sur des bateaux fabriqués avec la sorte de jonc qui poussent en grande quantité sur le lac. Puis ils ont décidé de construire des îles par famille ou groupement de familles.
Les îles sont donc formées par des couches successives de “joncs”, qui pourrissent au fur et à mesure formant une sorte de “compost”, ce qui constitue la base, il y a à peu près 2 mètres constitués avec ces “joncs pourris” puis 2 mètres qui sèchent au fur et à mesure.

Les femmes chanteront « Alouette »
Le sol bouge vraiment sous nos pieds et nous le voyons ondulé avec les courants du lac; bien sûr ces îles sont amarrées ( avec des pieux en eucalyptus) afin de ne pas dériver vers la Bolivie…


Après la deuxième île, nous quittons le groupe pour rejoindre avec Carlos une petite île de l’archipel d’Uros où nous passerons la nuit dans une cabane en paille que nous avons réservé via AirBnB.
Nous logeons dans une très belle cabane, Jessica , la sœur de Carlos, nous a préparé de la truite du lac et nous avons passé l’après midi à profiter du soleil à 3800 mètres d’altitude sur une île flottante..c’est complètement dingue….


Quand la nuit tombe, la température chute terriblement, nous supporterons nos 4 couvertures, les enfants accepterons d’être serrés les uns contre les autres..

.et nous apprécions les bouillottes gentiment apportées par Carlos.

La nuit tombe sur le lac Titicaca

Le jour se lève…
Nous passons une très bonne nuit bercés par le cancan des canards péruviens…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *