L’école en famille…

et bien , nous sommes loin  du long fleuve tranquille….

Chaque moment d’apprentissage est assez sportif:

1- Se heurter au « NON » collectif ( même Jeanne maintenant…)

2- Ecouter les négociations de chacun et les plaintes sur la quantité ou l’objet du travail demandé.

3- Faire face à la mauvaise volonté: j’sais pas faire, c’est trop dur, j’veux pas…

4- Et quand tout ce petit monde a compris que ce n’est pas lui qui commande et que dans tous les cas , il faudra faire ce qui est demandé ( sous peine d’abandon des parents et d’un redoublement au retour en France et oui, on ne va pas se gâcher nos journées …non plus), Jules, Louise et Jeanne se mettent au travail et finalement , ce n’est pas toujours aussi dur et aussi long qu’ils se l’étaient imaginés  avec de la bonne volonté et quelques  efforts.

Bref, ni en tant que parents ni en tant qu’enfant, nous passons de bons moments alors vite passons à autre chose….jusqu’à la prochaine séance…

Nous ne désespérons pas qu’ils comprennent ou au moins acceptent que c’est dans leur intérêt que ces moments se passent vite et bien…

Mais bon, nous avançons, nous en sommes à notre deuxième cahier, Louise connaît toutes ses tables de multiplications, Jules sait résoudre des problèmes de proportionnalité et Jeanne commence à déchiffrer des syllabes  et à écrire son prénom en attaché comme une grande.

Mais ces temps d’apprentissage nous rattachent à la « vraie » vie et sont donc importants pour l’équilibre des enfants et de notre famille.

2 réponses sur “L’école en famille…”

  1. Chère Soizic
    Je me régale de tes commentaires , de vos photos et vidéos . Quelques souvenirs me reviennent : les chutes d’Iguazu côté Argentine et aussi côté Brésil pour ma part . Les koatis , les toucans… Ma 1ère leçon de tango argentin ,et la seule(dommage) avec un prof , je ne te dis pas…extraordinaire . Je t’admire aussi de ne pas lâcher prise quand tes enfants n’ont pas envie de prendre leurs cahiers (mais comme je les comprends!),La vraie vie les guette au retour , quel dommage mais c’est comme ça . Alors profitez-en bien et continue à nous faire rêver par compte-rendus interposés . Ne t’inquiète pas , je n’attends pas de réponse . Tu as bien d’autres choses à faire . Peut-être aurons nous l’occasion de discuter de tout celà à votre retour , je pense que vous venez de temps en temps à Meythet voir ta maman . Je vous embrasse très chaleureusement . Hélène .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *