PENANG en famille

 Nous rejoignions Penang en train, nous traversons des paysages verdoyants, palmiers, bananiers…
A la gare d’arrivée, Michel, un ami du frère de Camille, nous attend avec un minibus, mon beau-frère nous a rejoint avec son copain, nous voilà 11 pour continuer notre périple malais.

Nous prenons le ferry pour rejoindre l’île de Penang.

L’île de Penang appartenait au Kedah avant d’en être détachée le 12 août 1786 par le sultan Abdullah de Kedah au profit de la Compagnie anglaise des Indes orientales représentée par le capitaine Francis Light qui y fonda la ville de George Town.

L’immigration continue de Chinois du Fujian (Hokkien) depuis le XIXe siècle jusqu’aux années 1930 explique la majorité d’origine chinoise. De nos jours, Penang est le seul État de Malaisie sans majorité malaise.

Le tourisme assure une source importante de revenus pour Penang. De plus, la spécialisation dans l’industrie des semi-conducteurs en fait un des lieux principaux de production en Asie.

Nous avons acheté un disque dur pour sauvegarder nos photos…celui -ci a été fabriqué à Penang, c’est la première fois que nous achetons un accessoire électronique produit où nous sommes. On apprendra que l’usine emploie 17 000 personnes en 2 x 12….6 jours sur 7 , nous sommes loin de nos 35 heures….le salaire moyen est de 900 RM soit 180 euros.

La densité de cette île est importante, près de 1160 habitants au km². 

Le tour de l’île est de 40 km que nous ferons dès le lendemain.

Nous découvrons notre logement, doté de 4 salles de bain….

Après une séance de gym entre grand-mères et petites filles…nous voilà d’attaque pour la journée…

Au programme, découverte de l’île et bon temps en famille….


Nous découvrons une nature tropicale, de nombreuses cultures de fruits exotiques, ananas, mangue, papaye, banane, jack fruit et fruits de la passion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’arbre de Penang est un palmier qui produit de petits fruits, il a la particularité d’avoir sa fleur, ses fruits verts, ses fruits mûrs, ses fruits secs, ainsi que l’ancienne branche supportant les fruits…


Nous goûtons le durian, un fruit à l’écorce recouverte de piquants, l’aspect extérieur n’est pas attirant, l’odeur encore moins et le goût finira de nous dissuader d’apprécier ce fruit dont les locaux se régalent . La preuve est qu’il est interdit d’emmener à certains endroits.

 

 

 

 

 

Le repas du midi se fera sur les hauteurs avec une vue dominant les environs…la décoration de cet endroit est plutôt étrange….un artiste d’une autre planète…. Nous verrons même un joli serpent en train de dormir….


En nous rendant dans un village de pêcheurs , habité par de nombreux par de nombreux chats…. nous verrons des rizières et des paons et palmeraies de palmiers produisant la fameuse huile de palme que nous fuyons …


Dans l’entrée du port, on peut voir des poissons grenouilles dans la vase. Louise a la bonne idée de vouloir se rendre plus près….elle s’enfoncera dès ses premiers pas…il faudra une opération de sauvetage pour récupérer ses tongs….une mission brillamment réussie par sa mamie.


Nous irons aussi faire un tour vers la mangrove, celle-là même qui évitera une plus grande catastrophe suite au terrible tsunami qui secoua cette région en 2003. Ces arbres ralentiront la vague et permettront aux habitants de se mettre en sécurité sur les toits, cependant 70 personnes périr dans ce village , malheureusement ce furent surtout de jeunes garçons partis s’amuser aux alentours…

On ne restera pas longtemps car les moustiques dégusteront du sang frais …..

Fin d’une longue journée…

Le lendemain, nous partirons faire un tour en bateau afin d’atteindre la plage aux tortues, nous n’en verrons que dans la nurserie car aussitôt les œufs pondus , ils sont déterrés et mis en couveuse pour sauver le maximum de tortues.
C’est aussi à cet endroit que ce trouve un lac particulier, il n’ y en a que 14 dans le monde, il se remplit à la fois d’eau douce par la pluie et à la fois en eau de mer avec les marées, il faut savoir que les deux eaux ne se mélangent pas ainsi que la faune y habitant. Nous ne verrons pas ce phénomène de nos yeux car il n’ a pas plu depuis plusieurs jours et la mer descendait.
Au cours de la balade, nous verrons des rochers sculptés par le vent et l’eau.

Le sable est très chaud alors on joue les équilibristes….

Un lac méromictique  où la stratification des eaux est distincte),les eaux chargées de salinité restent en profondeur.


Un autre jour, nous prendrons le funiculaire permettant d’accéder à une vue panoramique sur Georges Town, celui date de 1923 et il est plutôt abrupte. Au sommet , les enfants prendront leur courage à deux mains mais surtout un gigantesque serpent…de nombreuses personnes se sont arrêtés pour regarder ces trois têtes blondes.

 

 

Un véritable cauchemar……je n’ose imaginer me prendre la tête dans pareil piège….

 

 

A Georges Town , il y a un quartier chinois bâtis au –dessus de l’eau, les promoteurs essayent de les déloger mais les habitants tiennent bons, nous nous promènerons sur un de ces pontons pittoresques où nous verrons différents temples.

 

Quelques singes aperçus de notre logement mais cette espèce est assez craintive.

Après ces quelques jours, nous quitterons Penang pour Langkawi, 4 heures de bateau…étouffantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *