Rangiroa

A Rangiroa, nous sommes accueillis par Ludwig, nous logerons 6 nuits chez lui via AirBnB. Sa maison se trouve côté récif, nous entendons les vagues du Pacifique.


A Rangiroa, le lagon est immense, 80 km de long et 20 km de largeur( deuxième plus grand lagon du monde, l’île de Tahiti et sa presqu’île y tiendraient à l’intérieur).. Il y a deux villages sur deux ilôts séparés. Il y a donc des bateaux de ramassages scolaires pour le collège qui se trouve à Avatoru.Il y a également un bateau-taxi entre les deux ilôts.

      
Après avoir pris rapidemant contact avec le club de plongée, nous décidons de partir dans la zone appelée « l’aquarium », ce qui veut tout dire.
Jeanne met son masque et regarde sous l’eau , elle ressort en s’exclamant : c’est le carnaval des poissons, tellement il y en a et surtout de toutes les couleurs. Nous passerons tous un bon moment.

             

Des perches pagaie
Au retour, nous irons manger chez Lili, restaurant recommandé par de nombreux blogeurs, où nous rencontrerons une autre famille tour du mondiste…Les 4 sous l’océan.
Puis nous scruterons la surface de l’eau au niveau de la passe de Tiputa, c’est l’endroit où se croisent les eaux du lagon et de l’océan, il y a beaucoup de courant ,c’est  connu comme aire de jeux pour les dauphins en fin d’après midi,

c’est OUAH !!!!!!!!

Avec Ludwig , apiculteur de l’île et passionné par les ressources naturelles de l’ïle, les filles apprendront à faire des colliers de fleurs entièrement naturels, le fil provient d’une feuille et elles enfileront fleurs de tiare et de frangipanier.

Mardi, Camille et les filles vont se baigner à proximité de notre logement, elles reviendront en hurlant, elles se sont faites piquer par une méduse, Louise se tient la gorge, direction le dispensaire.
Louise est très stressée, l’infirmière s’occupera bien d’elle mais elle a de belles marques rouges sur le cou, on espère qu’elles partiront rapidement car elles peuvent rester plusieurs mois apparemment, nous verrons….

Deuxième plongée pour les garçons, avec les filles ,nous resterons à bord, il y a des creux et des vagues énormes, les dauphins plongerons à côté de nous de part et d’autre du bateau, c’est magique . Jules aura la chance que ceux –ci passe juste à côté de lui pendant sa plongée ainsi qu’un thon et un napoléon aussi gros que lui et Camille verra un requin marteau de 3, 5 mètres.

Mercredi , nous partirons toute la journée en excursion avec Léon, nous traverserons le lagon en direction de l’île aux récif, nous sommes un peu secoué et au bout d’une heure , nous arrivons face à un paysage de carte postale….le soleil tape fort, Louise apprendra à tresser des chapeaux avec des feuilles, Jules et Jeanne fabriquerons une cabane à poissons avec des coquilles de bénitiers.

                      

Louise apprend à tresser un chapeau:

Et Camille sait maintenant ouvrir une noix de coco en moins de 10 secondes….

Les restes du repas sont donnés aux requins:

Après un barbecue en bord de lagon, s’être amusé avec les requins…nous reprendrons la route en direction de la passe de Tiputa et de l’aquarium, encore des dauphins et des poissons multicolores mais on ne s’en lasse pas…

Vendredi, nous sommes allés visiter la ferme à perles, ces perlicultures qui donnent naissance aux fameuses perles de Tahiti, visite très intéressante étant donné que nous n’avions aucune idée du processus pour obtenir une perle. ( article à part)


Ludwig nous a fait visité sa miellerie, de même comme nous n’avions aucune connaissance dans ce domaine, nous avons appris beaucoup de choses. ( article à part également)

C’est notre dernier jour à Rangiroa et c’est surtout les 10 ans de notre fils, il choisira une perle montée sur un hameçon en nacre sculptée comme cadeau-souvenir et fera une plongée dérivante, c’est-à-dire qu’il plonge l’entrée de la passe et se laisse porter par le courant jusqu’au lagon, en tant que maman , je ne suis pas très rassurée mais il semble tellement détendue , je m’abstiendrai de tous commentaires.
Il verra de nombreux requins ainsi que Camille, ils ressortiront enchantés de l’eau, Louise suite à sa piqûre de méduse, préfèrera rester avec Ludwig et son fils Lucas, par contre Jeanne ne s’arrête plus , elle observe sans cesse le fond marin et ce qu’il lui offre, il y a quand même 50 m à certains endroits, elle nous décrit chaque poisson avec le même enthousiasme.

Le club de plongée , en faisant cette plongée dérivante, a offert à Jules un très beau cadeau, jusqu’à ce jour, c’est le seul enfant de 10 ans ayant fait celle-ci (12 mètres de profondeur tout de même) après seulement 4 plongées….Merci au Raie Manta Club , à Christian et à Franck.

Nous finirons cette journée avec Lucas et son père autour d’un gâteau et 10 bougies.

   

Une semaine riche en échange, nous quittons une île mais aussi une gentille petite famille qui nous a accueilli très chaleureusement ; la gentillesse polynésienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *