Une journée au Parc Manuel Antonio

A partir de Quepos, nous pouvons rejoindre Manuel Antonio où se trouve le parc du même nom, c’est l’un du plus beau parc du Costa Rica, il n’est pas très grand donc le nombre d’entrée est limité à 600 personnes par jour.
A l’entrée de celui-ci, le personnel vérifie nos sacs, il est interdit de rentrer avec des chips afin d’être sûr que nous n’en donnions pas aux animaux ou que nous ne fassions pas attaquer par les singes ou coatis.
Nous suivons une grande allée puis nous prenons un petit sentier fait de ponts en bois.


A partir de celui-ci, nous pouvons voir de nombreux crabes bleu, rouge et jaune, ils sont très beaux et se cachent dans des trous comme nos crabes rouges de la plage Carillo.


Nous entendons de nombreux oiseux et une multitude de papillons multicolores virevoltent autour de nous.
Quand nous sommes presque arrivés à la plage, nous voyons un attroupement sous un arbre et nous apercevons un paresseux, nous le voyons bien et nous en sommes tous ravis, un paresseux dans son environnement naturel, c’est génial.


Arrivés à la plage, il y a plusieurs capucins qui sautent de branches en branches, les enfants sont ravis, des coatis se promènent également sur la plage.


On comprendra rapidement la contrepartie de voir des animaux d’aussi près, ils n’ont pas peur des humains et sont donc « sans gêne ».

un Coati
Un singe se saisit du chapeau de Jeanne temporairement, un iguane vient croquer le bout du pied de Camille alors qu’il est étendu sur sa serviette et des coatis viennent fouiller dans nos sacs…

Sinon, nous découvrons une plage magnifique, elle est fréquentée mais sauvegardée par ce parc national qui en limite l’accès.
Une eau claire et chaude, des petites vagues….


Nous passons un très bon moment, Louise se transforme en sirène et Jeanne en dresseuse de Bernard l’Hermite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *