Le rapport au temps

Coucher de soleil  du 13 mars 2018

8 mois que nous sommes partis…il nous reste un tiers du voyage.

Quand on me demande, ça te fais quoi de rentrer dans 4 mois, je vais vous avouer que je ne réponds pas d’emblée… j’ai d’abord la gorge nouée, les yeux qui picotent…comment ça , je rentre dans 4 mois…tout cela va s’arrêter…je savais qu’il y avait un début (qui m’angoissait un peu d’ailleurs) et une fin qui maintenant m’angoisse encore plus.

Quand je vois toutes les photos, mes post…je me dis : c’est ma vie …ça….c’est complètement dingue.Je ne sais pas si je réaliserai un jour…d’avoir « fait le tour du monde » avec mes loulous  mais je sais que j’ai des fonds d’écran pour mon ordi pour quelques années…

Il nous reste 4 mois, c’est encore long et plein de découvertes…surtout quand je vois les gens partirent 2 semaines, je me rends compte que j’ai perdu toute réelle notion du temps.

Ce temps….
J’ai enfin appris à prendre le temps….facile j’ai du temps vous me direz…mais je vous parle du vrai temps , celui de prendre le temps de faire, de voir ,d’écouter , de sentir ,de lire, d’écrire, de sourire , de dormir ,de vivre …et non de courir après le temps, de prévoir, d’anticiper et d’être épuisée.

Je veux continuer d’être libre….de ce temps….

Oui , oui, bien sûr , il va falloir y retourner…en septembre…mais différemment….je l’espère ,bien que j’ai peur d’être happée par le quotidien, le rythme de cette vie que nous avons laissé il y a 8 mois.
Et quand j’en parle avec mes loulous, ils ont envie de rentrer mais Jules m’avoue qu’il a peur de s’ennuyer….la perspective de toujours faire la même chose…car il faut le reconnaître les bancs de l’école n’ont rien de palpitants à côté de voyager de par le monde…

Oui, au départ, je n’ai rien d’une aventurière, j’aime savoir où je vais , ce que je vais faire…je ne suis pas très courageuse pour tester les nouvelles choses…ma vie est très programmée et pourtant…je suis là , à Phu Quoc au Viet Nam dans une petite maison entourée de familles Vietnamiennes…à découvrir cette île , cheveux au vent sur ma moto avec mon fils accroché derrière moi… L’avenir nous réserve tellement de surprise que je n’ai qu’une chose à dire : Souriez …la vie est belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *