Sur la route …en direction de Sien Reap

Nous quittons le Mondol Kiri en direction de l’Ouest vers Sien Reap, 7-8 heures de bus nous attendent, nous avons pris l’habitude mais c’est toujours long…très long….

Et c’est parti……

Nous traversons des villages et des villes qui se ressemblent, bordés par des boutiques de pneus, de restaurants au mobilier en bois , des vendeuses ( parfois très jeunes) proposant des fruits , des œufs et autres mets indigènes qui attendent les cars et rompre ainsi la monotonie des voyageurs, on se laissera tenter par une brochette d’œuf cuit au barbecue au goût assez étrange ainsi que par des tiges de bambous remplies de riz collant, légèrement sucré et ludique à manger , les filles apprécieront.

Les abords des routes sont jonchés de plastiques encore et toujours. A chaque arrêt , les locaux déversent sur la chaussée ce dont ils ne veulent plus : canettes verre ou aluminium, emballage plastique ou polystyrène.
Il faut savoir que ce sont les rois de l’emballage et du sur emballage.
Ex : pour accéder à des gaufrettes ( au goût discutable) il n’ y a pas moins de 3 couches successives de cartons, plastique rigide et souple….
La moindre nourriture est mise dans une barquette polystyrène maintenues par un élastique qui finissent bien souvent dans les fossés.
Ces pays sont une catastrophe écologique… à l’heure où le sujet des continents de plastique refait surface, on comprend mieux comment on en arrive à cela, trop peu d’habitants de la terre , de notre belle planète que nous sillonnons depuis presque 9 mois ne se soucient de l’avenir de celle-ci.

Il y aurait tant à faire……

Plus nous avançons, plus le paysage évolue, les plaines font leur apparition après le relief de l’est. On double des mini bus, des camionnettes au chargement incroyable, comment font- ils pour rouler si sereinement arrimé de la sorte alors que je suis déjà stressée quand je roule le coffre entrouvert pour laisser dépasser mon carton Ikea…

 

 

 

 

Ici il transportent des cochons vivants dans la petite cage ou encore des motos ci-dessus……

On fera quelques pauses pipi, des pauses pour faire monter et descendre des gens., notre plus grande pause sera pour le repas du midi, Camille ne pourra tester le pâté maison, le propriétaire du restaurant lui dira que ce n’est pas pour lui…pour son palais d’occidental…
Camille ne peut désormais plus manger sans rajouter de la sauce chili ou autre sauce donnant quelques sueurs, il risque de trouver bien fade la nourriture à notre retour.
Sitôt le repas avaler, nous reprenons la route qui semble interminable, ici tout le monde roule lentement puis ça freine et ça accélère…une irrégularité qui fait faire des zig zag entre tuk tuk, moto, camion , voiture….


Sur le bas côté, on voit du poivre, du blé, des poissons en train de sécher, le tout saupoudré par la poussière soulevée par la circulation.
Les chauffeurs sont moins adeptes du klaxon qu’au Viet Nam mais chaque chien ou vache est prévenu de notre arrivée ; certaines vaches ne semblent pas bien comprendre , ce qui nous vaudra quelques coups de frein assez brutaux.
On aperçoit également des personnes voyageant dans des conditions des plus inconfortables, juchées sur le chargement d’un camion à plusieurs mètres de la route, nous n’avons vraiment pas de quoi nous plaindre mais nous ….c’est 100 dolllars…
Bien que nous voyons des auto-écoles, la conduite a l’air plutôt libre. On voit des enfants de 8 ans sur des motos sans casque accompagnés par 2-3 copains ( sur la même moto évidemment), chacun double quand cela lui chante, heureusement les bas côté sont assez larges, les ceintures sont optionnelles tout comme les limitations de vitesse.


A 25 Km de notre destination, notre véhicule manque de renverser une moto chevauchée par 3 enfants, bien que je prenne sur moi depuis le début du voyage , je ne peux retenir un petit cri.
Nous sortons du bus tout fourbus , sautons dans un tuk tuk qui nous emmènera à notre hôtel où une piscine nous attend et surtout nous retrouverons les4souslocéan pour la plus grande joie de notre tribu.

2 réponses sur “Sur la route …en direction de Sien Reap”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *